Aller au contenu principal

RGPD de l’UE : exigence de solutions de fermeture sécurisées

Agent-E – la solution de fermeture d’EMKA

Agent-E – la solution de fermeture d’EMKA

Leviers pivotants à commande électronique pour une utilisation au bureau et service du personnel

Leviers pivotants à commande électronique pour une utilisation au bureau et service du personnel

Les armoires de bureau contenant des données confidentielles de l’entreprise, telles que les dossiers du personnel, devront dorénavant être protégés contre les ouvertures non autorisées

Les armoires de bureau contenant des données confidentielles de l’entreprise, telles que les dossiers du personnel, devront dorénavant être protégés contre les ouvertures non autorisées

L’accès autorisé peut avoir lieu de différentes manières – aussi pour les armoires de serveur

L’accès autorisé peut avoir lieu de différentes manières – aussi pour les armoires de serveur

Contrôle central des accès avec Control Cockpit d’EMKA

Contrôle central des accès avec Control Cockpit d’EMKA

Le nouveau système eCam protège les armoires des ouvertures non autorisées

Le nouveau système eCam protège les armoires des ouvertures non autorisées

Quand le règlement européen sur la protection des données sera légalement applicable le 25 mai, les entreprises seront tenues de garantir un niveau suffisant de sécurité pour les données sensibles ou même confidentielles. Et ce de manière non seulement numérique, mais aussi physique – par exemple en ce qui concerne les dossiers, contrats, données personnelles et les formulaires clients stockés dans les armoires de bureau. Les exigences de sécurité augmentent. Mais EMKA a déjà les réponses qu’il faut.

 

EMKA informe : le règlement général européen sur la protection des données sera applicable à compter du 25 mai

Les besoins en solutions de fermeture électromécaniques augmentent et ils continueront de croître au plus tard avec l’arrivée du RGPD le 25 mai. Dès lors, la sécurité physique des données professionnelles préoccupera quasiment chaque entreprise encore davantage que jusqu’à ce jour. De nombreuses sociétés pensent déjà à la sécurisation numérique des données. Elles révisent pour cela les coordonnées de leurs clients et partenaires commerciaux et adaptent leur communication par e-mail ou l’envoi de newsletters à la nouvelle loi. Toutefois, elles oublient souvent que le RGPD européen prescrit également la protection d’informations sensibles que l’on retrouve sous forme imprimée ou manuscrite dans les dossiers et armoires de bureau. Avant tout, ce sont les départements des ressources humaines qui sont sollicités. À la date butoir au plus tard, les entreprises doivent protéger efficacement les données de leurs employés et candidats. Tous les documents sensibles doivent être sauvegardés dans un espace protégé doté de possibilités d’accès à plusieurs niveaux pour les responsables du personnel. Un protocole doit présenter de manière compréhensible les personnes et la date des accès aux données.

Les verrous électroniques à fonction de surveillance offrent un haut niveau de sécurité pour d’une part refuser l’accès à ces données aux personnes non autorisées et d’autre part enregistrer l’accès des personnes autorisées. Pour cela, EMKA a déjà mis au point des solutions pour les domaines d’application les plus variés.

 

La directive sur le secret des affaires renforce la sécurité des données

Ce n’est cependant pas la seule disposition légale que les entreprises doivent respecter encore davantage dès maintenant. En effet, non seulement le RGPD, mais aussi la directive sur le secret des affaires de l’UE doit avoir été transposée au droit allemand d’ici juin 2018. Tandis que le RGPD touche en particulier les données personnelles, la directive sur le secret des affaires concerne avant tout les données sensibles issues de la R&D. Pour les entreprises, cela signifie que les mesures de protections telles que les contrôles et restrictions d’accès doivent désormais être prouvés par les sociétés par une documentation appropriée. Après tout, sur le lieu de travail, des employés manipulent chaque jour des données sensibles et confidentielles telles que des contrats, listes de fournisseurs ou informations sur les brevets. 

La directive sur le secret des affaires précise également qu’à l’avenir, les secrets professionnels ou savoir-faire d’entreprise (par ex. : données d’un prototypes, données d’un projet, ...) ne seront reconnus que si une entreprise les a définis activement comme tels. Si en cas de litige il ne peut être prouvé que les informations correspondantes sont suffisamment caractérisées et protégées des accès non autorisés, la loi n’accorde aucune protection de ces informations. Dans ce contexte, le recours à des systèmes de verrou électronique peut constituer la solution qui s’impose.

 

Exigence de solutions de fermeture sécurisées

Aujourd’hui, les entreprises n’ont plus de raisons de craindre le passage à de tels systèmes et leur installation. Les mécanismes de fermeture classiques peuvent être remplacés ou complétés par des verrous électromécaniques ou combinés à un système de fermeture intelligent en un minimum de temps.

 

Agent-E – la solution de fermeture d’EMKA.

Avec l’« Agent E », par exemple, EMKA a mis au point un système de sécurité qui permet l’accès personnalisé à l’armoire ainsi qu’une surveillance et un contrôle permanents des opérations d’ouverture et de fermeture. Un accès contrôlé des personnes autorisées aux armoires de bureau et armoires de classement est réalisable de différentes manières, par exemple en permettant aux employés de s’identifier sans contact au moyen d’un support de données RFID. Le scanner intégré à la poignée lit la carte RFID ou le jeton et identifie ainsi l’utilisateur. Selon les préférences de l’entreprise, la commande du verrou peut également avoir lieu au moyen d’une application, d’un pavé numérique, d’un lecteur d’empreinte digitale ou par communication en champ proche (CCP).

 

Contrôle central des accès avec Control Cockpit d’EMKA

Comme le système est adaptable individuellement au client selon le mode souhaité de commande électronique du verrou, une multitude d’utilisations particulières est offerte. En cas de nécessité, le système contrôle toutes les opérations d’ouverture et de fermeture grâce au logiciel Control Cockpit. En effet, comme indiqué précédemment, la traçabilité joue un rôle essentiel dans le cadre du nouveau RGPD de l’UE. Si une personne non autorisée ouvre une armoire de classement au département des ressources humaines sans authentification préalablement, la centrale est informée et peut réagir immédiatement. Control Cockpit gère toutes les autorisations d’accès et enregistre toute opération d’ouverture et de fermeture.

 

Le nouveau système eCam protège les armoires des ouvertures non autorisées.

Par ailleurs, EMKA a récemment complété sa gamme de systèmes de fermeture électroniques en y ajoutant le nouveau système « eCam » : Un loquet électromagnétique installé à l’intérieur de l’armoire empêche l’ouverture non autorisée des portes, volets, etc. – pour la protection contre le vol ou le sabotage.

 

Technique de fermeture modulaire pour la construction d’armoires et de coffrets.

Il existe de nombreuses raisons de compléter les verrous existants souvent mécaniques ou d’étendre les systèmes électroniques. EMKA propose une vaste gamme de solutions de fermeture électromécaniques adaptées à quasiment tous les secteurs dans le cadre du RGPD européen, en incluant la surveillance centrale de toutes les armoires qui comprennent des données confidentielles.