Aller au contenu principal

EMKA crée un „Centre de vaccination d‘un jour“


Pour EMKA, la santé de tous les employés est une priorité absolue, surtout en cette période de pandémie du covid. Ainsi, 60 employés du siège à Velbert ont été vaccinés contre le coronavirus dans le cadre d’une campagne de vaccination volontaire. Notre collègue dévouée Jennifer Römpke a défié tous les obstacles et organisé un “centre de vaccination pop-up”.

Bien que l’Allemagne dispose de soins médicaux exemplaires, l’Institut Robert Koch dénombre aujourd’hui plus de 4 millions de personnes infectées depuis le début de la pandémie. Avec sa campagne de vaccination interne, EMKA a offert à ses employés une alternative aux temps d’attente parfois longs dans les centres de vaccination du pays. L’objectif était de contribuer activement à briser les chaînes d’infection. Le département des ressources humaines et le comité d’entreprise ont eu l’idée et Mme Jennifer Römpke a pris l’initiative d’organiser le projet.

Une enquête menée auprès du personnel avec l’aide du comité d’entreprise avait montré le grand intérêt de l’offre de vaccination. Mme Römpke a d’abord cherché des médecins d’entreprise disposés à vacciner, a parlé aux autorités et instituts, mais personne n’a pu lui proposer de solution dans un premier temps. Mais après de nombreux coups de téléphone, le vaccin, la chaîne du froid et, avec le Dr Jochen Brandenburg, un médecin enthousiaste pour la campagne ont été organisés.

L’équipe autour de Jennifer Römpke s’est préparée à effectuer les vaccinations. Le responsable de la maintenance Mark Jakob a mis à disposition la salle d’exposition d’EMKA. Cihat Kusu a participé à la mise en place du centre et Mike Wortmann, le chef du département montage, a supervisé la conception et la construction de deux cabines de vaccination, créant ainsi le propre centre de vaccination d’EMKA. Le médecin ORL Dr Jochen Brandenburg, a été enthousiasmé par le professionnalisme de l’installation et de la procédure.

Les premier et deuxième vaccins étaient administrés le vendredi afin que les éventuels effets secondaires puissent être soignés pendant le week-end. Mais tous les employés ont dit qu’ils ont bien toléré le vaccin de Biontech/Pfizer. Jennifer Römpke a pu tirer une conclusion positive : “Au début, j’ai vraiment sous-estimé le travail d’organisation de toute la campagne, mais j’ai été stimulée par le soutien de nombreux collègues. En outre, j’aime le défi, j’aime organiser, en plus pour une bonne cause comme celle-ci - donc au final, l’effort et le retour en valaient absolument la peine.”

EMKA tient à remercier les organisateurs dévoués, le Dr Jochen Brandenburg et surtout Jennifer Römpke, pour la mise en oeuvre exemplaire de ce projet particulier.